Essure et moi

Bonjour à toutes,

Je reviens aujourd’hui après 5 mois d’absence mouvementé.

Je viens vous faire partager mon expérience avec la contraception.

J’ai commencé comme beaucoup de femmes avec la pillule, un grand nombre de pilules différentes (pour trouver une qui convienne : migraine, règles douloureuses…). Puis il y a 8 ans, à cause d’un changement de travail et mes horaires décalés, je suis passé au stérilet. Il m’a causé bien des soucis. Il a migré hors de mon utérus et je me suis retrouvée enceinte. Apres, plusieurs examens (recherche avec une canule sous échographies, scanner) j’ai dû subir une opération pour  retrouver le stérilet, pas top comme expérience.

J’ai demandé un implant contraceptif par soucis de tranquillité. J’ai eu quelques douleurs dans le bras les 5 premiers mois puis après tout ces soucis et la peur d’être à nouveau enceinte, ma gynécologue m’a proposé une contraception définitive.

J’ai réfléchi quelques mois et j’ai décidé de l’a réaliser.

Les implants essure sont des implants métalliques insérés dans les trompes de fallope. L’opération se fait sans anesthésie.

Tout me paraissait logique et bien, vu mon vécu avec les contraceptifs.

J’ai 38 ans, je suis maman de 2 enfants. Je suis mariée depuis 15ans et j’ai bien failli tout perdre, bizarrement peu de temps après la pose des implants essure.

J’ai mes implants essure depuis un an (pose à l’hôpital fin 2015 sans anesthésie) et je rencontre des difficultés encore aujourd’hui (douleurs, dépression).

Après la pose des implants, j’ai eu beaucoup de saignements. Puis, J’ai eu pendant 4 mois, des règles hémorragiques qui duraient 10 jours et très douloureuses. J’ai eu également une sensation étrange de fourmillements dans les trompes qui me donnait envie de me gratter.

Au bout d’un an, mes règles sont redevenues normale, sauf de temps en temps où elles sont une journée douloureuse (au point d’être obligée de m’allonger). J’ai deux jours de migraine à partir du deuxième jour (j’étais migraineuse avant mais pas forcément pendant les règles).

De plus, lorsque j’ai des douleurs (une semaine par mois) je situe exactement où se situe mes trompes et les rapports sexuels sont difficiles à supporter.

Parfois, j’ai une douleur aiguë qui tire jusque dans ma jambe.

Suite à mon rendez-vous post-opératoire avec ma gynéco, j’ai développé une dépression. J’ai perdu confiance en moi, j’ai eu une sensation de ne servir à rien, suis devenue hyper sensible à tout. Et j’ai failli perdre toute ma famille. J’ai eu envie de m’éloigner de tout (marie, famille, joie de vivre), pendant 5 mois j’ai perdu le sens des réalités.

J’espère que mes problèmes vont s’arranger avec le temps.

Je ne vous conseille pas cette méthode ou alors entouré d’un psychologue.

Bon courage à toutes

 

 

Publicités

5 réflexions sur “Essure et moi

  1. Bonsoir
    Wahoo ma pauvre !
    J espère que tu vas retrouver ta joie de vie et cconfiance.
    Et dire que certaines disent encore  » oh c est bon il ne faut pas exagéré avec vos règles et vos hormones « .
    Bon retour et à bientôt j’espère .

  2. Hello,
    Je suis sûre que tu sauras retrouver un équilibre. Tu es une femme forte, y a pas de raison. 😉
    Dure de luter contre les hormones et toute la chimie du corps. Heureusement, ce n’est pas impossible. Donne-toi le temps de lutter.
    Courage tout plein !

Cela me fait toujours plaisir <3

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s